Saviez-vous que, dans certains pays, l’accès à ce qui nous parait basique, chez nous, est infiniment plus compliqué ?

C’est le cas notamment en Asie du Sud-Est, où la fracture entre la richesse de la ville et la pauvreté des villages est bien présente. Pourtant, un objet aussi anodin que peut paraitre un vélo, permet aux habitants de ces villages de disposer d’un lien entre leur « chez-eux », et les facilités de plus grands villages, éloignés la majeure partie du temps de quelques kilomètres seulement.

C’est en ce sens qu’œuvre l’association Strasbourgeoise Cycles et Solidarité : elle offre une nouvelle vie à nos vélos en les distribuant dans des villages repérés en partenariat avec des associations locales.

cycles et solidarité

 

Tout simplement, ces vélos aident :

  • Les enfants à aller à l’école, dans des zones où l’abandon scolaire peut atteindre 70%…
  • Les adultes à accéder à l’emploi… ou à le créer en constituant des micro-entreprises de toutes sortes : transport et livraison de produits frais, marchandises; créer des taxis-bicyclette, etc…
  • Tout le monde à accéder aux soins : se rendre à un dispensaire ou aller chercher des médicaments là où ils se trouvent
  • Les familles de lutter contre la pauvreté, pour toutes les raisons ci-dessus mais également en gagnant du temps sur leurs déplacements quotidiens.
  • Tout un chacun à diminuer la pénibilité, le vélo facilitant le transport de récoltes, d’eau potable, de bois, etc…

Dans notre vie de tous les jours, nous sommes très attentifs à toutes les « petites choses » que nous pouvons faire pour faire avancer les choses. Comme le dit Jacques Gamblin : « Il est temps, pour chacun, de faire de toutes petites choses, multipliées par des milliards de toutes petites choses. »

Notre rêve est de faire le tour du monde à vélo. Par conséquent, l’occasion de pédaler pour une bonne cause, déjà que nous avons la chance de pouvoir voyager, est pour nous une évidence.

Aussi humble soit notre aide, nous sommes persuadés qu’à son échelle, elle est utile.

 

 

Comment ça fonctionne ?

Très schématiquement, l’association travaille toute l’année dans le Grand Est pour trouver des partenaires, participer à des évènements, récolter, remettre en état, et stocker des vélos. Une fois par an, un container est rempli et expédié par voie maritime en Asie du Sud-Est. Une fois sur place, l’association réceptionne le container, distribue les vélos dans les villages sélectionnés, et accompagne les nouveaux heureux propriétaires à appréhender leur nouvelle monture : de l’apprentissage à l’entretien !

 

Bon à savoir :

Il y a globalement deux manières de soutenir l’association :

  • Donner un vélo qu’on n’utilise plus : il faut simplement qu’il soit en état d’être révisé (l’association ne peut récupérer de vélos dont le cadre serait fissuré par exemple.)
  • Faire un don d’argent : pour le stockage, l’acheminement, la logistique sur place notamment
  • Aussi : assez souvent, l’association récupère des sacs de vêtements, qui seront calés entre les vélos et également distribués sur place à des personnes dans le besoin.

 

Pour en savoir plus sur Cycles et Solidarité : Site Web  |  Facebook  |  Twitter  |  Instagram

Author

Co-fondateur du blog UTAV. Curieux et créatif, mon attrait pour l'initiative entrepreneuriale génère en moi une moyenne d'un projet par seconde. Pragmatique et optimiste, je suis le plus heureux du monde quand il s'agit d'apprécier les choses simples...

3 Comments

  1. collègue de maman Jérôme Reply

    Bravo pour ce beau projet !
    Je vous souhaite de belles rencontres, de chaleureux échanges, des paysages à vous couper le souffle, du souffle pour pédaler…
    Bon voyage.
    Béatrice

    • Merci beaucoup pour ce gentil commentaire. Ca nous fait toujours très plaisir de lire des encouragements et nous motive d’autant plus 🙂

  2. Je vous souhaite un merveilleux voyage 😘
    Hâte de vous suivre 🤗
    Pleins de gros bisous 💋

Write A Comment