En plein dans la vie active, il n’est pas toujours simple de s’évader plusieurs jours (bien que ce ne soit pas l’envie qui nous manque). Souvent, on a tendance à sous-estimer les joyaux qui nous entourent, et, régulièrement, on se rend compte de l’intérêt de notre propre berceau que lorsqu’on revient d’un voyage à l’étranger. C’est un peu ce qui nous est arrivé , lorsque, au retour d’Australie, on s’est rendu compte que notre région était d’une richesse culturelle et historique rare.

Les beaux jours se profilant devant nous, l’envie de remonter sur notre vélo pour une sortie longue nous a saisi…

La Route des Vins est sans doute l’un des itinéraires les plus populaires en Alsace. Elle a la particularité d’attirer toute l’année aussi bien les touristes  que les locaux, bien évidemment pour la réputation des nombreuses appellations qu’elle permet de découvrir (et elle porte bien son nom), mais également pour le riche patrimoine des villages qu’elle traverse.

Région cycliste à part entière, il n’est pas étonnant d’apprendre que la Région a inauguré en 2014, parallèlement à la célèbre Route Des Vins, une Véloroute des Vins (tout simplement…) : un itinéraire bucolique à travers vignes, villages typiques, cépages, colombages et patrimoine. La voie verte, sur laquelle le vélo est roi, traverse l’Alsace de Marlenheim à Thann, en côtoyant les Vosges sur plus de 130 km.

Aussitôt l’idée en tête, nous planifions un itinéraire, réservons une nuit d’hôtel, préparons les sacoches, et c’est parti !

Traversée de la Véloroute du Vignoble d’Alsace

Notre itinéraire sur la véloroute du Vignoble d'Alsace

Nous sommes partis de Dachstein, à deux pas de la Véloroute, et avons rejoint Obernai via Rosheim et Bischoffsheim. Les premières petites grimpettes montrent le bout de leur nez, et serviront d’échauffement. Le panorama obtenu en vaut toujours la chandelle. La sublime cité Obernoise nous offre notre première pause photo-écriture de la journée, sur la place du Beffroi et ses ruelles adjacentes.

L’itinéraire se poursuit et nous offre de superbes villages typiques, entrecoupés de petites routes dans le vignoble.

Chaque bourgade est une découverte à part entière où l’on aimerait y flâner : Bernardswiller, Andlau, Dambach-La-Ville, Bergheim, Turckheim, Riquewihr,  pour ne citer que quelques-unes de ces anciennes cités fortifiées, aux remparts encore apparents.

Façades de maisons alsacienne sur la Véloroute du Vignoble

A vélo, tout est plus intense. On s’arrête, on écoute, on sent, on regarde, on touche. On a le temps de penser. Ici, on devine un art de vivre certain : cette capacité à apprécier les bonnes choses, l’art d’apprécier le temps et de se l’approprier, savoir déguster un vin de qualité, déguster de la belle gastronomie. Se faire plaisir dans un environnement infiniment charmeur fait de corps de ferme, de vieux remparts, de caves viticoles, avec pour décor de fond, les collines Vosgiennes et son vignoble parfaitement structuré.

Nous ferons étape pour la nuit à Riquewihr, dans un hôtel tenu par des gens charmant. Plat alsacien consistant de rigueur (et mérité), vin blanc en accompagnement, Munster et cumin en touche finale, seront nos derniers plaisirs de la journée avant de rejoindre notre chambre, les jambes passablement fatiguées.

Ressources utiles :

Author

Passionnés de vélo et de voyage, nous avons alliés les deux pour découvrir le monde, mais surtout, réaliser notre rêve.

Write A Comment