Nous quittons Vientiane, visitée furtivement, en bus local pour rejoindre Thakhek, lieu de départ de la fameuse “Thakhek Loop”. Le trajet est interminable. 7 heures coincé dans un bus sans climatisation, sans réelle pause et avec une femme en face de moi qui crache à peu près toutes les 15 minutes, soit par la fenêtre, soit dans un sachet ou tout simplement par terre, à côté de mon pied. Je me concentre alors sur mes podcasts, les yeux fermés et mes pieds au plus loin du siège en face.

Arrivée à Thakhek, nous réservons directement un scooter chez Wang Wang pour le lendemain. Sur le chemin de l’hôtel, un magnifique coucher de soleil sur le Mekong s’offre à nous. Merci Dame Nature pour ces moments réconfortants.

Thakhek loop
Coucher de soleil sur le Mékong

Jour 1 : de Thakhek à Thalang

Thakhek Loop à scooter
Carte de la Thakhek Loop

Le scooter nous attend patiemment. Nous déposons le gros sac de Jérôme chez Wang Wang et gardons uniquement le sac de 30 litres avec nous. Dernières explications pour contourner les contrôles de police et nous voilà à scooter pour 4 jours sur les routes laotiennes.

Nous commençons notre road trip avec un premier stop au lac Nong Thao, à côté des grottes Pha Seum Cave et Buddha Cave. Nous entrons dans un havre de paix. Le lac est entouré de petites collines karstiques et au loin, un pêcheur sur sa barque se fraye un chemin entre la végétation.

Thakhek Loop à scooter
Lac Nong Thao
Le pêcheur sur sa barque

La boucle de Thakhek est réputée pour ses nombreuses grottes tout le long de l’itinéraire. Nous allons d’abord à Xieng Lap Cave. Malheureusement nous n’avons pas réussi à nous y aventurer très loin. Nous poursuivons avec Tha Inn Cave, belle et calme, on entend les gouttes qui ruissellent sur la roche et tombent sur le sol.

Thakhek loop à scooter
Xieng Lap Cave
Thakhek à scooter
Grotte Tha Inn

La journée à scooter continue vers Tha Falang Lake, mais nous faisons rapidement demi-tour à cause de la route en trop mauvais état. Notre dernier stop est donc la cascade de Song Sou.

Cascade Song Sou
Thakhek loop à scooter
la cascade, côté pile !

La route est magnifique, très verte et entourée de pics karstiques. Les locaux croisés affichent toujours de grands sourires et nous ne comptons plus le nombre de “Sabaidee” reçu des adorables enfants ou des écoliers dans leur uniforme. Nous nous arrêtons au temple de la ville de Laksao, où les moines vaquent à leurs occupations tout en nous saluant.

Les rizières et mes montagnes karstiques
Temple à Laksao
Laksao

A Thalang, nous garons notre scooter chez Phousy Guesthouse et terminons la soirée avec une partie de pétanque. C’est également durant cette soirée que nous réservons nos billets pour la Thailande. Le projet “WTF 2019” est officiellement lançé et peut être décrit comme “le projet qui a vu le jour parce que nous n’avions pas envie de rentrer définitivement en décembre et passer l’hiver sous le ciel gris de Strasbourg” ! (Pour rappel : nous avions pris nos billets retours au Kirghizstan lors d’un gros coup de mou).

Jour 2 : De Thalang à Nahin

Nous traversons aujourd’hui le triste décor du plateau de Nakai. Des milliers d’arbres morts causés par un barrage. Le Laos compte de nombreux barrages hydrauliques sur le Mekong afin d’exporter de l’électricité à ses voisins. Malheureusement les conséquences environnementales ne sont pas prises en compte et la course aux barrages engendrent de nombreux problèmes pour les populations locales. Par ailleurs, en juillet 2018, un barrage s’est effondré faisant plusieurs dizaines de morts et l’eau a engloutit 6 villages, laissant plus de 6000 personnes sans abris.

Thakhek loop à scooter
Plateau de Nakai
Notre scooter devant les arbres morts

Pour nous rafraîchir, nous allons nous baigner à la Cool Pool. L’eau est très fraîche. J’y trempe quelques orteils tandis que Jérôme se délecte dans la piscine naturelle qu’il a juste pour lui. De jeunes laotiens se joignent ensuite à nous. Ils font les fous dans l’eau, sautent depuis un arbre et semblent ne pas se soucier de la température de l’eau.

La Cool Pool, l’endroit pour se rafraîchir
thakhek loop à scooter
Les petits laotiens qui sautent dans l’eau depuis un arbre

Nous ne pouvons trop nous attarder. Il nous reste encore un peu de chemin jusqu’à la Guesthouse Sanhak à Nahin, où nous posons notre sac à dos pour deux nuits.

Jours 3 : la Konglor Cave

Nous consacrons notre 3ème journée à la Konglor Cave, une grotte longue de 2 kilomètres. Nous y entrons en bateau. Il fait de plus en plus nuit, nos yeux s’habituent doucement à l’obscurité du lieu. Avec nos frontales, nous distinguons l’immensité de la grotte en balayant chaque parois de notre faisceau lumineux.

L’entrée de la Konglor Cave

Une partie de la cave est illuminée. Nous la parcourons à pieds pour voir les formations liées à l’eau, goutte après goutte. Nous reprenons ensuite le bateau jusqu’à la sortie de la grotte. La lumière nous éblouit. Nous accostons pour une quinzaine de minutes avant de faire demi-tour, d’une traite, dans le noir et avec les poils des bras qui s’hérissent à cause du froid à l’intérieur de la Konglor Cave.

La partie éclairée de la grotte
La sortie de la grotte
De l’autre coté de la Konglor Cave

De retour sur notre scooter, nous reprenons la même route qu’à l’aller mais cette fois-ci qvec quelques arrêts photos. Le paysage est sublime. Nous passons à côté des rizières où oeuvrent les laotiens à la récolte du riz. Quelques buffles dans un champ, les collines à l’horizon et le soleil qui décline : un décor de carte postale pour clôturer cette belle journée.

La récolte du riz
Thakhek loop à scooter
Les buffles du Laos

Jour 4 : de Nahin à Thakhek

Le dernier jour sur la boucle est le moins intéressant. Mise à part le point de vue “Limestone Viewpoint” (que nous regrettons de ne pas avoir fait la veille lors du coucher de soleil), nous enchaînons les kilomètres pour arriver à Thakhek.

Limeforest Viewpoint

A un stop, le scooter nous fait un suspens et s’arrête. Impossible de le redémarrer. Nous nous arrêtons pour boire un coup et laisser le scooter se reposer (la technique des mécaniciens en herbe !). Avec quelques coups de kicks, le scooter redémarre et on finira notre road trip sans grosse panne, à 60 km/h sur les 100 derniers kilomètres et avec un mal aux fesses digne d’une grosse sortie à vélo.

Notre soirée se termine à la terrasse de la Travel Lodge Guesthouse, le rendez-vous des voyageurs à scooter, qui se racontent leurs anecdotes de “loopers” et de voyages.


Informations pratiques

Se loger

  • A Thakhek : Mekong Hotel – 12€ la chambre double (réservé via Booking) Belle surprise avec une chambre très grande et propre / Travel Lodge Guesthouse – 100000 kips (je crois)la chambre double avec salle de bain. Endroit moyen.
  • A Thalang : Phousy Guesthouse – 70000 kips le bungalow avec salle de bain privative. Très calme, terrain de pétanque et endroit paisible. On a adoré.
  • A Nahin : Sanhak Guesthouse – 50000 kips la chambre double avec salle de bain privative. Endroit sympa et prix imbattable.

Location du scooter

  • Wang Wang : 100000 kips / jours. Scooter automatique et neuf mais qui a déjà bien vécu. On n’a pas eu de gros soucis, mis à part qu’il se soit arrêté à un stop. Pas de problème lors du retour mais prenez toujours des photos, au cas où ! Par contre Wang Wang est un peu trop insistant pour vendre ses services, notamment le bus de nuit pour Paksé, mais qui revient plus cher que de prendre une nuit et le bus du lendemain matin. On est allé directement à la gare routière pour prendre le bus de 8h30, il était vide en arrivant à 8h, on a pu choisir nos places alors que Wang Wang nous a dit qu’il serait plein car il vient de Vientiane. Alors que bon, il venait de nulle part !
Author

Co-fondatrice du blog Un Tour à Vélo. Passionnée par la photographie et les médias sociaux. Je capture, j'écris, je partage, mais avant tout, j'apprécie les choses simples de la vie (comme une bonne raclette !)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.