Qu’on se le dise, s’équiper pour faire un voyage à vélo à un prix, surtout si comme nous, vous n’avez absolument rien comme équipement. Ni vélos de voyage et bagagerie spécialisée, ni matériel de camping et habits techniques, nous sommes partis de zéro.

Entre le moment où l’on a pris la décision de mettre les voiles et le jour du départ, plus d’un an et demi se sont écoulés. Une période relativement longue pour économiser et s’équiper petit à petit. Durant tout ce temps, on a mis une réelle stratégie budgétaire anti crise bancaire en place, car il n’y a pas de petites économies ! Mais on a surtout pris notre temps pour étaler les dépenses et tenter de trouver des offres intéressantes. Un plan qui se transforme en jeu que l’on explicite dans cet article. 

 

Astuce n°1 : faire des tableaux 

Pour se fixer des objectifs, avoir un meilleur suivi et une vision globale rien de mieux que les tableaux. On travaille beaucoup avec Excel Online qui a l’avantage, comme son nom l’indique, d’être en ligne. On a donc accès à ses documents depuis n’importe quel terminal (ordinateur, tablette, smartphone), on peut les partager plus facilement et travailler à plusieurs dessus.

Pour notre voyage on a fait plusieurs tableaux. L’un pour se fixer des objectifs mensuels en termes d’économies, et d’autres avec les dépenses prévisionnelles et dépenses réelles pour l’achat des équipements (avec jeu de couleur en fonction de la différence entre le prévisionnel et le réel). Cette méthode nous stimule, nous aide à nous organiser et à tenir nos objectifs. Ça en devient presque un jeu mais on est aussi un peu des fous furieux des tableaux Excel ! 

 

Astuce n° 2 : être à l’affût pendant les soldes et ventes privées en magasin 

L’avantage quand on a un an et demi devant soi pour préparer un voyage à vélo c’est que l’on a trois périodes de soldes et autant de ventes privées. On a donc réussi à avoir quelques réductions sur des articles que l’on avait repérés (grâce à nos tableaux !). Les plus grosses économies que l’on ait pu faire c’était au Vieux Campeur, car nous sommes tombés sur les remises d’avant saison : -20% sur tout le magasin. Ce jour-là, nous voulions, comme à notre habitude, juste regarder et toucher. Au final on est sorti avec toute la panoplie pour le camping. 

Nous nous sommes également rendus en période de soldes dans le magasin d’usine Columbia non loin de chez nous. Double avantage : prix d’usine soldés ! 

 

Astuce n° 3 : guetter Vente-privée.com (ou autre site du genre) 

Entre les ventes de décoration, de chaussures et accessoires pour bébé, on trouve également sur vente-privée des offres pour les vêtements techniques de grandes marques comme Mammut, Merrel, Columbia, The North Face etc … Autant de possibilités pour trouver le pantalon modulable en short à un prix intéressant. Nous avons achetés sur vente-privée, lors d’une opération spéciale “Osez la rando” en collaboration avec Maïder du blog Made by Maider, pas mal d’habits et notamment nos vestes gore-tex. Lors d’une vente Pearl Izumi, j’ai fait aussi le plein de cuissards et hauts pour le vélo.

 

Astuce n°4 : se faire offrir quelques équipements pour les Noëls et anniversaires 

Lors des derniers Noëls et anniversaires, nous avions une liste que l’on transmettait aux personnes nous demandant ce que l’on souhaitait avoir. Autant de petites choses que l’on n’a pas eu besoin d’acheter nous-mêmes.  

 

Astuce n°5 : acheter grouper et négocier 

Si vous avez l’intention d’acheter beaucoup de matériel dans un même magasin pour un prix conséquent, n’hésitez pas à demander un geste commercial. Au pire on vous dira non, au mieux vous aurez un rabais ou des choses offertes. Lors de l’achat de nos deux vélos et des sacoches, on nous a offert les deux paires de sacoches avant et les guidons papillons 

 

Pourquoi on n’a pas demandé de sponsoring ou fait de crowdfunding ? 

On nous a souvent demandé pourquoi nous n’avons pas fait de demande de sponsoring. La réponse est simple, nous voulions garder notre liberté. Avoir un sponsor nécessite de rendre des comptes : faire des photos ou vidéos avec l’équipement offert, faire tant et tant d’articles, ne pas oublier de tweeter, instagrammer … Bref, trop de contraintes pour nous, qui voulons partir l’esprit léger sans se sentir obligé de faire quelque chose pour quelqu’un d’autre. Et le crowdfunding ? Nous avons du mal avec le fait de demander à d’autres personnes de payer pour notre voyage. Si nous décidons de partir, c’est qu’on peut se le permettre, par nos propres moyens sans quémander à droite à gauche. La seule cagnotte en ligne que l’on ouvrira, sera une collecte pour l’association strasbourgeoise Cycles et Solidarité, pour laquelle nous roulons.

La décision est prise de partir à vélo ? A vos tableaux ! 

Author

Co-fondatrice du blog Un Tour à Vélo. Passionnée par la photographie et les médias sociaux. Je capture, j'écris, je partage, mais avant tout, j'apprécie les choses simples de la vie (comme une bonne raclette !)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.