Category

Réflexions

Category

1 an de voyage : du vélo au sac à dos

Quel meilleur endroit pour commencer cet article qu’une vue plongeante sur le downtown de Yangon, depuis un Rooftop suffisamment haut pour dominer la ville ? 12 mois de voyage. On a coché toutes les cases du calendrier et la Terre.a fait un tour complet du soleil. C’est à la fois beaucoup et c’est passé à la vitesse de la découverte quotidienne. On en a vu tellement et si peu. C’est en se remémorant le film du voyage, en prenant le scénario à la source qu’on s’autorise à prendre un peu de recul. On n’a encore rien digéré finalement. Pédaler à travers l’Europe en descendant le Danube, sentir la transition Ouest – Est de manière plus tranchée qu’attendue et apprécier encore des infrastructures confortables. Voir aussi concrètement les subventions Européennes dans certains pays. Le long de l’Eurovélo 6, quelque part en Hongrie Découvrir le chaud / froid de la Serbie :…

6 mois de voyage. Bilan et leçons.

Partis le 7 Avril du pied de notre cathédrale de Strasbourg, c’est l’heure de tracer un bilan intermédiaire du voyage. 6 mois sont passés, et toutes les expressions relatives au temps pourraient être amplifiées pour exprimer à quel point un torrent d’eau a coulé sous les (nombreux) ponts. De L’Ill au Rhin, du Rhin au Riß, du Riß au Danube, du Danube au détroit des Dardanelles, puis la Mer de Marmara, le Bosphore, le Porsuk Cayi, la Mer Noire, les cours asséchés d’Iran, les rivières et lacs du Kirghizistan, et enfin le Mékong et sa couleur café au lait dans laquelle on ne tremperait pourtant pas ses lèvres. Beaucoup d’eau pour autant de changements de “plans”. On doit pas être doué pour suivre un plan écrit d’avance sur une année, mais la leçon numéro 1 réside dans le fait d’avoir appris à s’écouter. Ecouter nos envies, se parler et s’écouter…

Cycles et Solidarité

Saviez-vous que, dans certains pays, l’accès à ce qui nous parait basique, chez nous, est infiniment plus compliqué ? C’est le cas notamment en Asie du Sud-Est, où la fracture entre la richesse de la ville et la pauvreté des villages est bien présente. Pourtant, un objet aussi anodin que peut paraitre un vélo, permet aux habitants de ces villages de disposer d’un lien entre leur “chez-eux”, et les facilités de plus grands villages, éloignés la majeure partie du temps de quelques kilomètres seulement. C’est en ce sens qu’œuvre l’association Strasbourgeoise Cycles et Solidarité : elle offre une nouvelle vie à nos vélos en les distribuant dans des villages repérés en partenariat avec des associations locales. Tout simplement, ces vélos aident : Les enfants à aller à l’école, dans des zones où l’abandon scolaire peut atteindre 70%… Les adultes à accéder à l’emploi… ou à le créer en constituant des…