Tag

Slider

Browsing

A vélo au Kirghizstan : viv(r)e la liberté

Aéroport de Bishkek, 28 juillet 2018. Le tapis décharge les bagages, petit à petit nous récupèrons toutes nos sacoches. Les cartons des vélos attendent dans un coin, posés au sol, de façon négligé. On remarque quelques impacts, mais nous verrons demain l’état de nos montures. Il se fait tard, la journée fût longue depuis notre départ d’Istanbul. Nous avions prévu deux nuits à l’auberge pour préparer notre itinéraire et remonter les vélos. Finalement, nous rajoutons une nuit à cause d’une pièce qui s’est cassée dans ma potence, fichu avion ! Sur place, nous faisons la connaissance de Timothée et Julie, un couple de cyclo qui voyagent avec Lupo, leur chien, de Mélissa et Nicolas, deux belges sur la fin de leur tour du monde. A l’auberge Tunduk, il règne une ambiance détendue où tout le monde se parle. Nous nous retrouvons souvent au bord de la piscine ou sur la…

6 mois de voyage. Bilan et leçons.

Partis le 7 Avril du pied de notre cathédrale de Strasbourg, c’est l’heure de tracer un bilan intermédiaire du voyage. 6 mois sont passés, et toutes les expressions relatives au temps pourraient être amplifiées pour exprimer à quel point un torrent d’eau a coulé sous les (nombreux) ponts. De L’Ill au Rhin, du Rhin au Riß, du Riß au Danube, du Danube au détroit des Dardanelles, puis la Mer de Marmara, le Bosphore, le Porsuk Cayi, la Mer Noire, les cours asséchés d’Iran, les rivières et lacs du Kirghizistan, et enfin le Mékong et sa couleur café au lait dans laquelle on ne tremperait pourtant pas ses lèvres. Beaucoup d’eau pour autant de changements de “plans”. On doit pas être doué pour suivre un plan écrit d’avance sur une année, mais la leçon numéro 1 réside dans le fait d’avoir appris à s’écouter. Ecouter nos envies, se parler et s’écouter…

#4 – Vienne à Budapest à vélo : 3 capitales sur l’Eurovélo 6

Ce passage express dans la capitale autrichienne nous aura mis l’eau à la bouche et nous quittons Vienne avec l’immense envie d’y revenir un jour et y passer plus de temps. Nous tardons à nous mettre en route car Honzo, notre hôte Couchsurfing nous a préparé un petit déjeuner pour que nous ayons assez de force afin de rejoindre Bratislava. Sa générosité nous aura marqué. Danke Honzo. En sortant de la ville, nous entamons une séance photo au niveau d’un pont que l’on trouve très photogénique. Nous prenons plaisir à capturer les détails et ces moments dans un décor alternatif, qui contraste avec le centre parfait et propre. 90 kilomètres nous séparent de la capitale slovaque et nous pédalons une dernière fois sur le bitume autrichien. La route est plate, monotone. La tête dans le guidon nous fonçons vers notre objectif et pensons à la chambre d’hôtel qui nous attend…

#3 – De Passau à Vienne à vélo : le long du Danube sur l’Eurovélo 6

Entre Ulm et Passau, nous faisons une petite étape de 70 kilomètres jusqu’à Wolperstetten où nous avons été accueillis chez les parents de Johanna (notre hôte Couchsurfing de Baustetten). Grande demeure pour une grande famille, le jardin s’apparente à la maison du bonheur, la maison de la vie. Tout y est pensé pour les enfants, tout est fabriqué à la main. Nous passons la soirée sur la terrasse avec Elizabeth à qui l’on fait réviser ses cours de français et nous continuons à l’intérieur, dans le salon, avec les parents, autour d’un verre de vin. Des choses simples qui font notre plus grand bonheur dans cette maison qui nous fascine. Le lendemain, on se rend à la gare de Blindheim pour prendre le train jusqu’à Passau : nous devons compter les jours jusqu’à Bratislava car un hôtel nous attend ! Passau, l’Autriche et les ravissantes boucles du Danube Passau nous…

#2 – Donau Bodensee Radweg : Du Lac de Constance à Ulm à vélo

La beauté du voyage, c’est aussi (et surtout) savoir faire place à l’imprévu. Lorsque Jens et Cora nous ont parlé de la possibilité de rallier Ulm depuis le Lac de Constance, et que la piste cyclable était magnifique, nous projetions à l’origine poursuivre sur l’Eurovélo 6 en passant par Radolfzell pour remonter vers la source du Danube à Donaueschingen. Finalement, c’est avec le guide “Bikeline” que nous repartons de chez nos hôtes. Nous voilà prêts à découvrir cette piste cyclable reliant Friedrichshafen à Ulm Le Lac de Constance à vélo Venant de Suisse, nous accédons au Bodensee par la ville de Konstanz (Constance), avec l’objectif de prendre le ferry pour rejoindre la rive Allemande. Pour une vingtaine d’Euros, nous embarquons, nous et nos vélos, pour environ 45 minutes de croisière avec vue de choix sur les Alpes. Nous accostons à Meersburg, petite ville bourgeoise, d’où nous récupérons la Bodensee Radweg.…

Itinéraire

Mettre sur papier l’itinéraire de notre voyage à vélo ? Exercice très difficile ! Nous avons tous un itinéraire idéal pour rejoindre notre destination finale. Parfois ce trajet est semé d’embûches, change en fonction des rencontres, doit être modifié à cause des aléas administratifs. C’est pourquoi la carte confectionnée trace la grande ligne de notre voyage à vélo et les pays que nous souhaitons traverser et découvrir. Les petites lignes se traceront au fur et à mesure de notre avancée. Nous savons que nous voulons partir de Strasbourg, pour arriver, au minimum, en Asie du Sud-Est en passant par l’Asie Centrale. Un petit tour en Inde, puis en Mongolie pour rejoindre la Russie et le Lac Baïkal pour prendre le Transsibérien, voilà un Idéal. Mais d’ici là … D’une semaine à l’autre nous avons d’autres idées, nos cerveaux sont en ébullition et si l’on veut changer la suite du voyage, on…

Qui sommes-nous ?

Je te décris, tu me décris … on échange nos plumes pour se dresser le portrait. Car après plus de 5 ans ensemble, dont 4 ans de vie commune, on pense se connaître un minimum ! Laura vue par Jérôme La force tranquille Calme et généreuse, Laura c’est la douceur incarnée. C’est la complice idéale, la base solide sur laquelle on peut s’appuyer en toute sérénité. Elle est le gouvernail de cette aventure (pas au niveau du sens de l’orientation, surtout pas !), mais au niveau du cap face à ma folie créatrice. Ses qualités organisationnelles me fascinent et nous aident énormément dans la préparation des étapes clés de notre voyage comme dans la vie de tous les jours. Sa constance et sa persévérance lui permettent de mener à bien un projet quand elle le décide. Dotée d’une double culture, son ouverture d’esprit m’inspire profondément. Douée avec l’objectif et disposant…