Ancien fief de débauche des backpackers australiens, les avis sont plutôt mitigés sur Vang Vieng. Aujourd’hui, la ville a fait le ménage pour ôter cette image de boîte de nuit géante où régnaient drogues et alcools.

Notre expérience de Vang Vieng est très positive. Pas pour les descentes en bouée de la rivière Nam Song ou les tours en buggy qui pétaradent dans les villages, pourtant bien calme. Cependant, nous avons été attirés par la nature qui entoure la ville et ses paysages de roches karstiques. Autant être direct, Vang Vieng nous a offert l’une de nos plus belles claques visuelles.

C’est aussi dans cette ville que nous avons rencontré Krystel, du blog Une Part Du Monde. Les moments passés ensemble à suer lors de nos marches, à rentrer complètement trempés à cause d’une averse ou à être juste posé dans un hamac sont mémorables. Bref, Vang Vieng nous a plus et on y est même resté une journée de plus.

Mais que fait-on à Vang Vieng ?

Monter aux sommets des pics karstiques

Les pics karstiques autour de Vang Vieng font le charme incontestable de la région. Nous avons été subjugué par ce décor, mais surtout des vues qu’offrent certaines collines sur lesquelles on peut monter : Pha Ngeun Viewpoint et Nam Xay Viewpoint.

Pha Ngeun Viewpoint

Nous louons des vélos avec Krystel pour aller au pied de la colline et y grimper à pieds. Nous sommes encore en saison des pluies et l’humidité présente dans l’air nous fait transpirer à en avoir les vêtements trempés. L’ascension n’est pas facile, mais en prenant son temps, on y arrive tranquillement. Trois points de vue sont offerts et le panorama depuis le point le plus haut est incroyable. Nous prenons le temps de descendre en température, mais surtout d’apprécier la vue, avant d’entamer la descente sur un sol boueux et donc glissant (je finis 4 fois sur les fesses).

Vang Vieng
Vue depuis le Pha Ngeun Viewpoint
Même avec des nuages, la vue est splendide
Prix d'entrée : 10 000 kips

Nam Xay Viewpoint

Nous partons seules à vélo, Krystel et moi en direction du point de vue nommé “Nam Xay”. Jérôme étant migraineux, il passe sont tour pour aujourd’hui. L’ascension au sommet est plus rapide que la veille (entre 20 et 30 minutes) mais aussi plus raide et le sol est à nouveau bien boueux. Les chaussures de marche sont donc fortement conseillées (on a vu cependant des personnes en tongs…). Nous montons sous cette chaleur écrasante qui enkylose nos muscles mais l’arrivée au sommet nous remplie de joie grâce à la beauté des lieux. La vue est l’une des plus incroyables que j’ai pu voir (Ala Kul au Kirghizstan reste encore en top position) et juste pour cette claque visuelle, il faut venir à Vang Vieng. J’étais tellement enthousiaste que nous sommes retournés Jérôme et moi le lendemain, pour que lui aussi puisse profiter de ce panorama. Nous sommes restés plus d’1H30 sur la plateforme.

Le fameux Nam Xay Viewpoint
Vang Vieng
Une vue à 360°
Nam Xay Viewpoint
La beauté de ce paysage
Vang Vieng
Beauté
Prix d'entrée : 10 000 kips

Se balader à vélo ou à scooter

C’est à vélo ou à scooter que nous nous sommes déplacés dans les alentours de Vang Vieng. A vélo, nous avons rejoint les deux points de vue, en passant à côté des rizières encore vertes et étincelantes.

Pour notre dernière journée à vang Vieng, nous louons un scooter et sommes partis à travers la campagne laotienne. Pour traverser la rivière, nous n’avons pas pris le pont payant de Vang Vieng mais un autre plus au sud. Nous traversons le pont sans encombre et la route se tranforme en piste trouée où le but du jeu consiste à slalomer autour des trous. Quelques flaques inondent subitement notre chemin et nous éclaboussent lorsqu’on roule dedans, le plus vite possible, pour éviter de mettre un pied à terre. Nous manquons de peu de nous casser la figure à cause de la boue. La route est pénible, fatiguante mais on peut dire que nous étions “hors des sentiers battus”. Le retour sur l’asphalte est une bénédicition, mais cette journée à traverser de petits villages, à rencontrer de jeunes écoliers laotiens tout sourire, nous bombardant de “Sabaidee”, nous laisse un souvenir impérissable.

Laos vang vieng
Réflection dans le petit plan d’eau
Balade à vélo dans les alentours
Vang Vieng
Les paysages du Laos

Chiller dans un hamac

Nous nous prélassons à plusieurs reprises dans les hamacs du Smile Beach, face à la rivière Nam Song. En hors saison, l’endroit est calme, seuls quelques adeptes du tubing finissent leur course autour du feu concocté par le bar. Parfois, on aperçoit des résidus nostalgiques de l’ancien Vang Vieng, ceux qui titubent encore et n’ont pas dessaoulé depuis 2012.

Les hamac du Smile Beach Bar

Vang Vieng en vidéo


Informations pratiques

Se rendre à Vang Vieng

  • Nous avons pris un minivan depuis Luang Prabang avec un pick-up à notre hôtel. Prix : 120 000 kips par personnes.

Pour dormir

  • Chillao Hostel : auberge de jeunesse plus que moyenne. Chambre défraîchie avec un matelas sur le sol en guise de lit, piscine sur la rue (pas de barrière pour cacher), petit-déjeuner moyen. Pourtant il a du potentiel, mais j’ai une théorie, une auberge qui a connu ses années de gloire durant le Vang Vieng festif et mantenant se laisse aller comme les nostalgiques de la ville !

Pour manger

  • Happy Mango : super bon restaurant ;
  • Les sandwichs dans les bui-bui de la route principale : on s’est régalé avec ces sandwich, très bien fournis pour un prix dérisoire.

Ce qu’on a fait

  • Pha Ngeun Viewpoint – 10 000 kips
  • Nam Xay Viewpoint – 10 000 kips
  • Balade à vélo et scooter

Ce qu’on peut faire en plus

  • Des grottes et des lagons : Tham Phu Kham Cave et Blue Lagon, Tham Nam, Tham Chang Cave …
  • Un tour en montgolfière
  • Du tubing, du buggy, tout ça, tout ça quoi !
Author

Co-fondatrice du blog Un Tour à Vélo. Passionnée par la photographie et les médias sociaux. Je capture, j'écris, je partage, mais avant tout, j'apprécie les choses simples de la vie (comme une bonne raclette !)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.