Niché dans les hautes montagnes thaïlandaises (à savoir pas plus de 2560 mètres d’altitude), Pai est une petite ville du nord de la Thaïlande. On y accède depuis Chiang Mai via une route sinueuse de plus de 700 lacets. De nombreux touristes louent un scooter à Chiang Mai et font la boucle dite de Mae Hong Son avec un stop à Pai. Nous, nous avons choisit de nous y rendre en minivan, avec un chauffeur se prenant un peu trop pour Sébastien Loeb. On se dit qu’il a l’habitude, mais dépasser sans visibilité relève de l’idiotie, même pour les plus expérimentés.

Notre hôtel, le Countryside Resort est en dehors de la ville au bord des rizières. Le lieu invite à la détente, allongé dans les hamacs des petites huttes ou les pieds dans l’eau de la piscine. Pai est réputée pour être une ville très touristique et appréciée des backpackers. En effet, les entreprises de location de scooter, bars, restaurants, salon de tatouages et service de blanchisserie se suivent dans toute la ville. Mais elle a aussi un petit côté paisible que l’on a apprécié. Serait-ce dû au fait que nous y étions en hors-saison ? Ou serait-ce lié à notre hébergement excentré qui fait office de bulle de bien-être ? Qu’importe, l’essentiel est que nous y avons passé un agréable séjour, et malgré la saison des pluies, le soleil était bien plus au rendez-vous que prévu.

Les loupés de notre séjour, à ne pas louper

Nous avons envie de marcher. Le temps est parfait pour entamer une balade vers une cascade que nous avons repéré sur Maps.me (Mae Yen Waterfall). Le chemin est calme, quelques scooters nous dépassent et nous nous faisons escorter par un premier chien. Inoffensif, il nous attend lorsqu’on est trop derrière lui et nous rattrape quand on a pris de l’avance. Un deuxième chien prend la relève lorsque l’on arrive sur son territoire. Ils sont bien mignons tous ces chiens, mais deviennent envahissant et excitent les clébards des maisons qui protègent leur territoire. Depuis mes histoires avec les chiens lorsque nous étions à vélo, je ne me sens pas rassurée. Je bloque littéralement au premier aboiement et sent mon coeur sortir de ma poitrine. Jérôme se charge de ma protection et je trouve un bâton pour me sentir en sécurité. Cette histoire nous a refroidi et au deuxième obstacle, une rivière à traverser à pieds, nous faisons demi-tour en direction de l’hôtel pour un après-midi relaxation à la piscine et sur les hamacs. Ne pas se laisser abattre !

Casse noisette

D’une manière générale, les chiens sont nombreux à Pai et sur le chemin, sans éclairage, qui mène à notre hôtel. Au bout de quelques jours, le chien de l’escorte que l’on nomma « Noisette » finira avec le doux surnom de « Casse-noisettes ».

N’ayant pas vu à quoi ressemblait la cascade, nous ne pouvons donner notre avis si ça vaut la peine d’y aller ou pas. Cependant, notre deuxième loupé nous a été conseillé par l’hôtel : les sources d’eau chaude de Sai Ngam, situées à 15 kilomètres de Pai. Pour profiter d’un tarif réduit, il faut s’y rendre avant 8h (20 baht au lieu de 200). Cette fois-ci point de chiens, mais une pluie de saison qui n’était pas prête de s’arrêter selon notre radar météo.

Une journée à scooter dans les alentours de Pai

L’intérêt de venir à Pai est de visiter ce qui se passe en dehors de la ville. À bord de notre Zoomer, nous sillonnons la région en nous arrêtant à chaque points d’intérêt préalablement repérés.

La cascade de Pembock

La grosse averse s’abat juste à temps. Nous arrivons sur le parking de la cascade et nous attendons une quinzaine de minutes, sous un abri de fortune, que la pluie cesse. La marche jusqu’à la cascade n’est pas longue. Nos chaussures de randonnées jurent avec les tongs des personnes que l’on croise. Frustrés par ces quelques mètres à pieds, nous cherchons d’autres chemins qui partent dans la forêt. On grimpe jusqu’à ne plus pouvoir mais nous ne trouvons pas de meilleur endroit pour voir la cascade. Le mieux est de mettre les pieds dans l’eau et de s’y approcher. On passe notre tour et nous continuons vers le prochain point d’intérêt.


Visiter Pai
On cherche un chemin pour marcher

Pont en bambou Boon Ko Ku So

Le Pont du Mérite a été construit à l’origine pour faciliter le déplacement des moines et mesure un peu plus de 800 mètres de long. Nous marchons au-dessus des rizières bien vertes, les récoltes n’ayant pas encore commencé. Au loin, les cabanes ponctuent le décor et la forêt donne du cachet à cette balade bucolique.

Visiter Pai
La vue sur les rizières
Le pont en bambou
Une autre vue sur le pont qui surplombe les rizières

Le Mémorial Bridge

Construit par les japonais durant la seconde guerre mondiale, sur l’axe stratégique entre Chiang Mai et Mae Hong Son, non loin de la frontière birmane, le pont est aujourd’hui un mémorial que l’on traverse uniquement à pieds. L’aller-retour étant vite fait, nous prenons quelques photos avec, bien évidemment, la moto plantée sur le pont comme décor.

Le Canyon de Pai

Certes ce n’est pas le canyon de Skazka au Kirghizstan ou les plus connus des Etats-Unis, mais une petite halte vaut quand même la peine, notamment pour le coucher de soleil (apparemment) et l’entrée est gratuite ! Le canyon de Pai est l’attraction phare de la ville et mine de rien, on se demande toujours comment est-ce possible d’avoir un canyon dans les montagnes vertes de Thaïlande ? Nous nous écartons en s’enfonçant tant que possible dans le canyon, tantôt par des passages exigus, tantôt sur les sentiers rouges en haut des sommets. Sous nos pieds, la végétation est dense et la falaise très raide. Le soleil décline, nous attendons l’incroyable coucher de soleil, mais les nuages ont en décidé autrement !

Canyon de Pai
Canyon de Pai
Le canyon et sa verdure
Voyage à Pai
Coucher de soleil loupé

Monter jusqu’au Bouddha Blanc pour le coucher de soleil

Depuis notre hôtel, nous partons en fin d’après-midi jusqu’au sommet du Wat Phra That Mae Yen, à l’endroit où se trouve le grand Bouddha Blanc. La marche jusqu’au temple n’est pas très longue, mais il est également accessible en scooter. Puis viennent les 300 marches jusqu’au « Big Buddha », depuis lequel la vue sur Pai et les montagnes environnantes est idéale pour regarder le coucher de soleil.

La montée jusqu’au Bouddha Blanc
La vue depuis le Bouddha

Informations pratiques

Se rendre à Pai :

Nous avons pris l’otpion minivan depuis la gare routière de Chiang Mai. Il est également possible de louer un scooter à Chiang Mai pour faire une boucle en passant par Pai.

Pour dormir :

Pai Countryside Resort : des petites huttes autour de la piscine, des endroits pour se poser dans un hamac. L’hôtel est très agréable, un peu en dehors de la ville, au calme. La chambre standard est basique et la salle de bain très petite.

Pour manger :
  • Le rêve de Pai (bar à vins)
  • Na’s Kitchen
  • Tony Restaurant
  • Au night market
Pour louer un scooter :
  • Vespai (très sérieux et possibilité de faire une prise en main du scooter avec le gérant)
  • Le petit loueur sans nom entre la pizzeria Angelo et l’hôtel Sawasdee Pai River Resort
Ce qu’on a fait :
  • La cascade de Pembock
  • Une balade au-dessus des rizières sur le pont en bambou
  • Un aller retour sur le memorial bridge
  • Un coucher de soleil au canyon
  • Marcher jusqu’au bouddha blanc pour le coucher de soleil
  • Se balader dans la rue du night market
Ce qu’on peut faire en plus :
  • La cascade Mae Yen
  • Les sources d’eau chaude de Sai Ngam
  • Les Land Split
  • Le village chinois de Santichon
  • Le Yun Lai viewpoint
  • Visiter des caves
Author

Co-fondatrice du blog Un Tour à Vélo. Passionnée par la photographie et les médias sociaux. Je capture, j'écris, je partage, mais avant tout, j'apprécie les choses simples de la vie (comme une bonne raclette !)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.